Skip to content

L Argent Ne Fait Pas Le Bonheur Dissertation Topics

Un article de presse paru sur la crise financière titrait : « L’effondrement de la Bourse touche les retraités ». Cet article disait en substance que lorsque la Bourse baisse, les personnes aux revenus fixes souffrent : elles renoncent à aller au restaurant, chauffent moins leur habitation en hiver et sont plus regardantes quant aux prix des denrées qu’elles peuvent se permettre. Cela signifie-t-il qu’on est plus malheureux ? Non, cela veut simplement dire qu’on est moins à l’aise et moins libre de satisfaire ses désirs.

Je n’entends pas par là que l’argent n’a aucune importance.

Il en a, bien sûr, mais il ne fait pas forcément le bonheur. Je traite dans cette section de ce qu’apporte vraiment l’argent.

Le confort

L’argent permet d’obtenir le confort matériel, des sous-vêtements aux meubles, en passant par les produits de première nécessité. J’ai très vite appris après mon mariage que plus le canapé est confortable, plus il coûte cher, plus le cadre d’un restaurant est agréable, plus l’addition est salée. Si vous avez déjà dormi dans des draps de soie et sur des oreillers très moelleux, porté des mocassins italiens onéreux ou conduit une Mercedes, vous voyez ce que je veux dire. Mais le confort ne fait pas le bonheur. Si c’était le cas, je n’aurais pas reçu en consultation tant de personnes riches (avocats, médecins, hommes et femmes d’affaires) depuis plus de quarante ans. Prenez Martin, par exemple, 43 ans, qui porte des costumes à 2 000 euros, conduit une voiture de 75 000 euros et se vante d’avoir deux résidences secondaires. Il est pourtant profondément déprimé. Et Émilie, qui a hérité très jeune d’une fortune mais est malheureuse, n’a pas vraiment d’amis alors qu’elle approche de la soixantaine. Ils vivent tous deux très confortablement, mais ne sont pas heureux.

Le soutien

L’argent ne vous apporte qu’un confort moral en ce sens qu’il vous aide dans les périodes éprouvantes. Les avocats, comptables, coachs personnels, conseillers financiers, psychothérapeutes, barmen, conseillers politiques sont tous là pour aider leurs clients à gérer des problèmes (financiers, émotionnels ou juridiques). Plus vous bénéficiez de soutien, plus il est bien entendu facile de surmonter les soucis de la vie. Voici les sortes de soutiens que peut apporter l’argent :

-Soutien moral : un coach personnel ou thérapeute derrière vous à 100 % vous encourage face à l’adversité.

-Soutien sous forme d’informations : un comptable vous fournit des informations cruciales sur la façon de payer moins d’impôts.

-Soutien matériel : un avocat va vous faire sortir de prison ou une femme de ménage va nettoyer votre logement.

-Soutien sous forme d’évaluation : votre médecin de famille vous avertit sur un risque de crise cardiaque si vous continuez de fumer et ne surveillez pas votre poids.

La liberté

L’argent apporte la liberté économique :

- il vous libère des soucis financiers ;

- il vous permet de vivre votre vie comme vous l’entendez, au lieu de subir les événements ;

- il vous permet de prendre des risques : par exemple, quitter un poste bien payé dans une entreprise afin de monter votre propre affaire, ce qui vous permettra de donner des ordres au lieu d’en recevoir ;

- il vous permet de partir en vacances quand et où vous le souhaitez au lieu d’avoir un nombre de destinations restreint par vos moyens financiers ;

- il vous permet de vivre selon vos désirs et non vos besoins ;

- il vous permet d’être généreux avec les êtres que vous chérissez et les personnes dans le besoin ;

- il vous permet de défendre vos convictions sans avoir peur des retombées négatives (par exemple, perdre votre emploi) ;

- il vous permet d’avoir autant d’enfants que vous le souhaitez ;

- il vous permet de fréquenter les plus belles boutiques ;

- il vous met à l’abri des dettes ;

- il vous libère des contraintes temporelles d’un emploi routinier.

Pour savoir quelle est précisément votre liberté économique, dressez la liste de tous les éléments de votre actif (ce que vous possédez) et de votre passif (ce que vous devez), vous obtiendrez alors votre « valeur nette ». Je ne peux vous promettre le bonheur au bout du compte mais, au moins, vous saurez déjà où vous en êtes.

___________________________________________________

Extrait de "Le bonheur pour les nuls", First Editions (16 mai 2012)

Dissertation sur le proverbe « L’argent ne fait pas le bonheur »
Faites-vous partie de ces gens à qui le miroitement d’un potentiel gain d’argent emmène directement au paradis ? L’argent permet en effet l’acquisition de nombreuses choses mais peut-il acheter le bonheur ? Une citation populaire dit en effet que « l’argent ne fait pas le bonheur ». Mais qu’es-ce que le bonheur au final ? LeLarousse le défini ainsi : Etat de complète satisfaction, de plénitude. Même si il est évident que tout le monde recherche le bonheur, les façons de l’atteindre sont multiples et propres à chaque personne. Il est vrai que l’argent peut contribuer a ce sentiment de plénitude qu’es le bonheur mais ceci n’est pas vrai de tout temps. L’histoire renferme de multiple civilisation dans lesquelles l’argentn’est absolument pas au centre des intérêts et es-ce pour cela qu’ils ne vivaient pas heureux ? Je ne le pense pas. C’est donc cette thématique qu’es le rôle de l’argent dans le bonheur des personnes que je vais traiter dans les quelque lignes qui vont suivre et m’appuyant sur le célébrissime roman de Honoré de Balzac : Le Père Goriot.
Premièrement, pour contrer cette expression, je vais utiliserdeux personnages de ce roman qui, pour moi, illustre le mieux que l’argent ne fait pas le bonheur. Nous avons d’abord Madame de Beauséant qui est marié à un vicomte et qui hérite donc de ce titre. Son mari est bien entendu très fortuné et tout nous porte à croire que dans une pareille situation sociale il est impossible de manquer de quoique ce soit. En effet elle organise des réceptions, des bals oùde nombreux invités de la haute société se pressent de venir. Cependant il se trouve que cette vicomtesse possède un amant qui va la quitter. Suite à cela, au terme d’un bal où elle invitera Delphine de Nucingen, elle quittera Paris. De ces événements nous pouvons déduire plusieurs choses. Elle avait un amant et donc son mari ne la satisfaisait pas complètement : elle n’était pas heureuse dans savie de couple. Un deuxième élément prouve en effet qu’elle aimait cet amant plus encore que son mari puisqu’elle quitte Paris suite au mariage de cet amant. Elle s’est donc marié avec ce Vicomte uniquement parce qu’elle pensait que son argent ferait son bonheur or ce ne fut pas le cas. Nous pouvons donc en conclure que cette soif d’argent l’a poussé à commettre un acte qu’elle regrettera par lasuite et qui est donc contraire à son bonheur.
Dans la même veine d’exemple figure le Père Goriot qui était ce qu’on appelle aujourd’hui un « nouveau riche ». Il avait fait fortune grâce à la vente de vermicelle. Il a ensuite utilisé sa fortune jusqu’au dernier sous pour ses filles. Il pensait ainsi assurer le bonheur de ses filles en les amenant à un certain rang de la société. Or sa seulesource de bonheur est celui de ses fille donc en leur assurant le leur il obtient le sien également. Mais aucune de ses deux filles n’était pleinement heureuse et chaque malheur qui leur est arrivé s’est répercuté sur lui. Il n’était plus qu’une simple bourse pour ses filles, il n’existait plus aucune relation père-fille et il ne pouvait être totalement heureux. Cependant l’argent lui a crée un bonheurchimérique et, a mon sens, est passé à côté du vrai bonheur que l’on peut retirer a travers une relation père-fille comme il la rêvait.
Un dernier exemple pour illustrer que l’argent ne fait pas le bonheur est celui de Victorine. Bien que dans le roman nous ne l’avons pas vraiment vu en tant que riche héritière, il me semble irréfutable qu’elle était en proie à de grands malheurs. En effet,lorsque Vautrin à eu vent de la fortune familiale de la pauvre Victorine il s’est empressé de construire le plan qui intégrait la séduction de cette dernière par le nouveau venu Rastignac. Vautrin comptais ainsi en retirer un certain profit. Il semblerait donc que être à la tête d’une énorme fortune susciterai d’énorme convoitise allant jusqu’au danger de mort.
Par contre, il est vrai que le...